­

A propos Mathieu Foudral

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent Mathieu Foudral a créé 77 entrées de blog.

Formation : 5 jours pour préparer son projet en agroécologie et permaculture

« Permaculture, agroécologie : approche globale et outils pour créer et entretenir son espace nourricier » - Du 13 au 17 juillet 2013, aux jardins de Jinjean, Ariège- DESCRIPTION : Bien au-delà d'une simple technique de jardinage, la permaculture est une science de conception de systèmes inspirée des relations existantes dans la Nature. Elle permet d'organiser son espace [...]

Stage d’introduction à la permaculture, le 29 et 30 juin en Ariège

La permaculture, bien avant d’être une simple technique de jardinage est une science de conception qui permet d’imaginer et de réaliser des systèmes humains et agricoles durables, autonomes et très efficaces. Basée sur l’observation de la Nature et les savoir-faire traditionnels, la permaculture est une vision, une éthique de vie incroyablement positive et totalement adaptée [...]

Vers la forêt comestible

Et si la microscopique parenthèse agricole productiviste était arrivée au bout de son existence? Et si une autre façon de cultiver, d’imaginer sa relation à la nourriture, à la production de sa nourriture était pensable? Produire son alimentation en allant dans le sens de la Nature n’est pas un retour en arrière, c’est peut-être même tout le contraire : redevenons cueilleurs! Sans forcément apporter toutes les réponse à la faim dans le monde, la forêt-jardin est un nouveau paradigme agricole qui a toute sa place dans nos problématiques actuelles. Voici une partie des modules que je donne sur la forêt-jardin lors de cours certifiés de permaculture. Ils sont hautement perfectibles mais ont l’intérêt d’exister, et sont maintenant disponibles pour tout le monde. […]

20 avril 2013|Mots-clés: , , , , |17 Commentaires

Niveau Egyptien : le terrassement pour les nuls

Ca y est enfin, on arrive à appréhender la fin de cet hiver aussi pourri qu’ interminable, et on peut enfin commencer à timidement sortir le nez de son terrier, la peau blafarde et les yeux plissés par un soleil que l’on n’a vu qu’épisodiquement depuis des mois… Mais le travail qu’il y a à effectuer sur le lieu donne envie de retourner s’enfermer dans sa garçonnière à triple tour. Bon…  par quoi je commence? Comme je l’expliquais déjà, notre territoire est majoritairement en pente, ce qui n’est pas un problème en soit mais plutôt une bonne chose : si elle est bien pensée et organisée, la pente permet d’optimiser la circulation des énergies (eau, déplacements, transports), de la fertilité (terre, humus, paillages, effluents animaux, …). La gravité, si elle est bien anticipée peut être votre amie et vous simplifier la vie. Ça fera, je pense, le sujet d’un post spécifique. Je vais vous parler d’un moyen ridiculement simple mais diablement efficace (que la plupart de ceux qui ont fait un cours certifié de permaculture connaisse) pour matérialiser les courbes de niveau sans avoir besoin d’un niveau à bulle, ou autre laser. Il ne nécessite que 3 bouts de planches, quelques clous, un vieux bout de ficelle. Même les mauvais bricoleurs comme moi y arriveront sans problème. J’ai testé pour vous : le niveau égyptien. […]

26 février 2013|Mots-clés: , , |4 Commentaires

Introduction à la Permaculture, les 8 et 9 mai à la Ferme de la Bouzigue (31)

Pour les 2 jours de l'Ascension, nous vous proposons un stage de 2 jours d'introduction à la permaculture, sur le site de la ferme écocitoyenne de la Bouzigue (à Montaigut sur Save, près de Toulouse). Ces deux journées vous permettront de « goûter » à la Permaculture et de trouver des solutions pratiques à reproduire chez vous. [...]

13 février 2013|Mots-clés: , , , |1 commentaire

Les décomposeurs de l’Agroécologie

Comme je le disais rapidement en commentaire suite à mon dernier billet, le nouvel engouement du gouvernement et de notre nouveau ministre de l’agriculture pour l’agroécologie m’inquiétait un peu. On connait les ficelles de la com’ gouvernementale et du grand cinéma médiatique. Quand un sujet est mis en avant à ce point dans l’opinion publique, c’est en général qu’il va se faire récupérer… Rappelez-vous en 2007, quand un Borloo (rouge sur fond vert) nous disait avec un clin d’œil goguenard et un sourire d’agent d’assurance « on va sauver la planète ». Ne mentez pas, vous y avez cru. Un instant en tout cas. Et bien ils remettent ça : ils ont réussi à dénaturer le label AB, décrédibiliser l’écologie politique au sens large maintenant ils vont salir l’agroécologie. C’est dans l’ordre des choses. […]

La permaculture ou la barbarie??

S’il est un permaculteur reconnu et très médiatique (à part Mollison peut-être), c’est bien Geoff Lawton (la preuve il a même sa page wikipedia, c’est dire). « Greening the desert », c’est lui, il a aussi beaucoup écrit, filmé, planté et enseigné sur les « food forests ». Il est également le responsable du « permaculture research institute » en Australie, crée en son temps par Bill Mollison. Designer émérite, il a enseigné à des centaines d’étudiants venus des 4 coins du globe pour boire ses paroles et bosser gratos. C’est un « monstre » par son savoir, son expérience, et il semblerait aussi par la taille de son melon. Je suis tombé sur une nouvelle vidéo de lui il y a quelques temps, et j’ai été, je dois dire, assez soufflé par l’angle pris.Tout est dans le titre : « Surviving the coming crisis ». Vous pouvez la télécharger sur son site, c’est en anglais. Rien de neuf quand au fond, c’est la forme qui m’a décidé d’en parler ici. Car je crois que ce n’est pas anodin, c’est même assez caractéristique de notre époque. Au fur et à mesure que des inquiétudes (justifiées) se précisent quand à notre futur, que la sensation générale d’un progrès technique qui a failli se répand, on peut être amenés à se tourner vers un repli sur soi, sa famille, au mieux sa communauté. Chercher des pistes pour sauver sa peau et celle de sa famille… saine occupation mais est-elle vraiment compatible avec la permaculture et surtout son éthique? Ce mélange des genres me laisse un petit goût amer, mais je sens que cette réflexion est nécessaire et enrichissante car comme le reste, la permaculture est et sera ce qu’on en fait. Petite analyse … […]

Restitutions de la journée « maraîchage sur sol vivant » du 4 décembre 2012

Organisée par l’association « jardinons sol vivant » de Gilles Domenech et « Gaia Consulting » de Caroline Hebert, cette journée qui s’est tenue à Auch a rassemblé près de 250 personnes. Un vrai succès pour une vraie demande de la part de porteurs de projets, de chercheurs, de maraîchers à aller vers des techniques respectueuses de la vie du sol. Un magnifique moment d’échange également, ainsi qu’une mise en réseau pour continuer sur la lancée féconde de cette journée. L’agriculture de demain s’ébauche aujourd’hui, une agriculture respectueuse de la vie du sol, à faibles besoins énergétiques, non polluante, locale, résiliente et qui laisse le sol toujours plus riche et plus fertile. Je vous laisse donc avec la restitution que j’ai directement pompée sans aucuns scrupules sur le site de Gaia Consulting. Il y a beaucoup de ressources documentaires (pdf, audio, video) ainsi que des interviews. Enjoy! […]

Belle arrivée pour un nouveau départ

Il y a quelques mois, j’exprimais mon impuissance et ma désolation face à la dégradation inexorable du patrimoine paysan, matériel et culturel d’une région que j’affectionnais tant. Dans cet article, j’exprimais mes souhaits et interrogations pour l’année 2012 qui venait, année selon moi de la transformation à venir. Je ne fus pas déçu. Alors, prémonition inconsciente ? Coïncidence heureuse ? Signe du destin ? Je suis d’accord avec Paulo Coelho quand il dit que rien n’arrive par hasard. Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veux pas voir la route que lui trace la Vie. Des synchronicités troublantes, des rencontres déterminantes ainsi qu’une certitude absolue que cette année serait charnière m’ont amenées à faire des choix douloureux dont je cicatrise encore maintenant. Autre synchronicité, un collègue m’a rejoint sur cette route non éclairée vers la Terra Incognita. En permaculture, on ne fait rien tout seul, c’est socialement dysfonctionnel, économiquement intenable et humainement épuisant. C’est donc à 2 maintenant que nous portons sur nos épaules la lourde tâche de sauver le monde, pardon de créer pourquoi pas une oasis, une base autonome durable, un lieu convivial, une alternative, un lieu d’échange, une vitrine de la permaculture, que sais-je encore ? La seule certitude est que ce sera enfin un lieu de formation de taille adéquate pour travailler dans des conditions convenables. Le champ des possibles est désormais ouvert et il est infini. Mais laissez-moi vous présenter succinctement les lieux : […]

25 novembre 2012|14 Commentaires

Une désobéissance qui porte ses fruits: Guerrilla Grafters cultive des vergers clandestins

Un article piqué sur smartplanet qui a  l’intérêt de porter à la connaissance du grand public une idée particulièrement intéressante, dans la veine de la guerrilla gardening (jardinière) mise en lumière par les médiatiques seed bombs (bombes de graînes). Cette guerrilla des greffeurs amène une nouvelle pierre à l’édifice de la réappropriation et de la transformation des espaces publics en lieux nourriciers. En effet quoi de plus simple que la greffe (incrustation, couronne, fente, anglaise) pour transformer un arbre ou arbuste peu intéressant (enfin joli 1 semaine par an, lors de la floraison) en un fruitier productif au coeur de la cité. Bien sûr, il y a des règles. Elles sont simples et j’essaierais de les détailler sommairement en fin d’article… […]