­

Du backyard pavillonnaire à un espace nourricier

Avec le Collectif Permaculture de Genève, nous nous sommes retrouvés en force un beau matin de mars chez Cinzia et Michel qui avaient émis le souhait de démarrer leur potager « en permaculture ». Mais qu’est-ce à dire? avant de partir la bêche en avant pour retourner tout le terrain, il m’a semblé bon de savoir un peu de quoi on parle… Et ce qu’un jardin en permaculture signifie. Retour sur les bases donc pendant un bon moment : qu’est-ce que la permaculture pour les personnes présentes? Petit tour de table pour en arriver à la  conclusion que, non, la permaculture ce n’est pas simplement faire des buttes ou mélanger les légumes et les fleurs! Après une succinte présentation de la permaculture comme une Vision > des Principes > des Techniques, j’ai achevé tout le monde en leur proposant en silence une visite intuitive et sensorielle du jardin. Les bêches furent définitivement rangées. […]

La permaculture, une question de principes

Je fait souvent attention aux amalgames et abus de langages concernant le concept de permaculture et sa traduction « in situ ».  Je la conçois avant tout en tant que vision globale et systémique, une éthique qui débouche sur des principes forts. De ces principes ensuite découlent des techniques adaptées. On dit que science sans conscience n’est que ruine de l’âme, s’agissant de permaculture il n’y a pas mort d’homme tout de même, néanmoins réduire la permaculture à quelques techniques de jardinage sur buttes me paraît vraiment très réducteur… Alors, perma ou pas perma? Heureusement les bases et le cadre sont posés, par David Holmgren et par Bill Mollison.Ce n’est pas que j’ai besoin personnellement d’un cadre, mais ce concept étant assez global pour être mis à toutes les sauces, ces petits jalons me sont souvent d’une grande aide. Intégrer les différents principes de la permaculture devient une gymnastique presque quotidienne qui finit par modifier considérablement la vision du monde et notre implication dans celui-ci. Je suis parfois surpris des résultats auxquels m’amène ces quelques principes de bon sens et de simplicité. Voici un modeste exemple d’application de ces bons mots. […]

9 mars 2012|Mots-clés: , , , |5 Commentaires

Tribute to the buttes

C’était facile mais encore fallait-il oser le faire… Je me permets de poster ici 5 vidéos de Richard Wallner issues d’ un de ses cours sur la culture en buttes. Techniques qu’il met au point et perfectionne depuis des années dans sa ferme expérimentale en charente. C’est une bonne base pour commencer ou se perfectionner dans ce type de culture novateur et encore peu connu, respectueux de la vie du sol et des plantes. […]

Réalisation d’un jardin-mandala

Un petit tutorial pour vous aider à réaliser un jardin sur butte d’une forme assez particulière. J’avais un jardin à réaliser sur une grande surface et voulais faire quelque chose d’unique et si possible joli.Très intéressé par les « jardins en trous de serrures » (key-hole gardens), j’ai décidé de reproduire ce motif (pattern) pour former une fleur et avoir ainsi un grand espace de culture tout en courbe (52m2 de surface de culture en 2D, en sachant que la structure en butte augmente la surface d’environ 20%). Grandement aidé par la joyeuse compagnie de « Genève en transition », je m’en vais vous conter notre aventure. […]

S’en sortir entre le bio, l’agroécologie et la permaculture

Un petit récapitulatif m’a semblé judicieux tant ces définitions peuvent être floues et mouvantes. Ces sujets sont ouverts à polémiques et à précisions. Les commentaires sont ici pour ça. […]

9 novembre 2011|Mots-clés: , , , |7 Commentaires

Droit aux buttes

On les voit fleurir un peu partout, elles représentent une vraie révolution dans notre relation au sol et notre façon de cultiver. Symboles par excellence de l’agroécologie mais surtout de la permaculture (avec la poule), elles n’en sont pourtant qu’un élément parmi d’autres. La butte de permaculture représentent l’antithèse du jardin à la papa : un espace riche et vivant, résistant à la sécheresse, à l’excès de pluie, un espace multidimensionnel extrêmement productif qui peut même être auto-fertile. L’observation et l’imitation de la Nature nous ouvre de nouvelles portes délivrées du travail du sol, des intrants chimiques et du pétrole, pour une agriculture non plate, non linéaire, vivante et qui crée de la fertilité. Explications. […]

Terra Vitae : la permaculture appliquée à l’échelle d’une ferme

Au sortir de la guerre, il a fallu augmenter la production agricole pour nourrir le monde. C’est un fait. Mais il a fallu aussi recycler les chars, et écouler les produits chimiques utilisés pour les bombes et les gaz toxiques et nourrir toute une industrie héritée des heures sombres de l’ Histoire. Dans les années 30, la majorité des français est majoritairement rurale et paysanne, dès 1948, le plan Marshall amène l’aide financière et industrielle pour transformer profondément le paysage rural français Mais il change également profondément l’échelle des valeurs : si le paysan se nourrissait et distribuait les surplus, l’exploitant agricole doit lui nourrir le pays et apporter des devises. « L’or est le pétrole vert de la France » comme disait en son temps le rural VGE. Vous apprécierez le délicieux glissement sémantique qui transforme « l’habitant d’un pays » en « exploiteur »… […]

Du neuf pour l’agriculture urbaine

Appelez-la agriculture urbaine, permaculture, guerilla jardinière, la reprise en main de l’espace urbain par les citoyens pour en faire des zones nourricières est en cours. La preuve que c’est une tendance puissante et durable : le marché se développe pour répondre à des demandes de plus en plus précises et diversifiées. Bon, pour l’élan citoyen autonome, bricoleur et adepte du « système D » on repassera. Néanmoins un point de non-retour est franchi : le marché va se spécialiser de plus en plus pour s’adapter à des temps et des problématiques qui changent. Petits exemples : BACSAC

Courtesy of ©BACSAC®

Le jardin portatif, en sac. Il peut être carré, rond en jardinières, en pot, en long, ce système est entièrement modulable. […]

Introduction à la permaculture

ORIGINE : L’origine de ce qu’on appelle la permaculture remonte au Néolithique, aux origines de l’agriculture. C’est ce qu’on appelait le bon sens,  à une époque où l’humain vivait avec / grâce à / et de la Nature sans autre énergie que celle de ses bras, de son intelligence et de la connaissance de son milieu. Les humains de l’époque, de part leurs moyens très limités sont partis d’un partenariat avec la Nature basé sur le respect, la connaissance, et l’observation. Je rapprocherais la Permaculture dans ses fondements même comme la transition entre une agriculture sauvage de cueillette et une agriculture « classique » utilisant la force animale, le transport, le stockage, l’exportation, etc… comme elle est apparue dans le croissant fertile, il y a des dizaines de milliers d’années. Mais c’est ma vision des choses… […]

22 juillet 2011|Mots-clés: |6 Commentaires

Les seed bombs, la révolution des fleurs

Un terrain vague miteux et triste qui vous désole? Une subite envie de fleurs dans ces enfers verts que sont les espaces « verts » des villes? Pourquoi pas des salades sur ce rond-point? Le jardin de votre voisin est moche à mourir, il lui manque de la couleur? Une solution facile, pas chère, et tellement fun : Les bombes de graines (seed bombs)! […]