Skip to content

Autonomie alimentaire

3 jours pour explorer toutes les phases de l'autonomie alimentaire

Formateur : Mathieu Foudral
Lieu : Les Escuroux
Prix : 180 euros / participant
Places : 15
Durée : 3 jours
Prochaine session du :
au

La crise du Covid-19 a marqué un point impensable dans nos sociétés riches occidentales : le ralentissement ou la rupture de certaines chaînes d'approvisionnement alimentaire. Elle a mis en exergue des faiblesses que l'on connaissait pourtant déjà comme l'absence globale de stocks de nourriture du à une politique de flux tendus, la destruction des terres agricoles autour des grandes villes et l'absence de "plan B" en cas de rupture. On a vu les premiers rayons vides et de longues files devant les banques alimentaires. Dans la sixième puissance mondiale, on a eu faim pour la première fois.

La question de l'autonomie alimentaire, autrefois écarté d'un geste, est en train de prendre ses lettres de noblesse et devient une véritable question de sécurité nationale. Les temps nouveaux sont arrivés, il est grand temps de s'y préparer.

Directement né de cette crise, la formation "autonomie alimentaire" a vocation d'être la plus exhaustive possible :

Jour 1 :

  • Quelques notions de "diététique" : préalable fondamental pour remettre à plat nos (réels) besoins et donc orienter la conception de notre écosystème cultivé de manière optimale.
  • grâce au design en permaculture : nous allons voir comment créer un "maillage" comestible, correspondant à vos besoins et aux caractéristiques du terrain. Potager, verger, petit élevage, grandes cultures, forêt cultivée, etc : où et comment placer tous ces éléments. Ce zonage sera le fil rouge des trois jours.
  • les bases du potager en permaculture : conception, buttes (ou pas), techniques agroécologiques et régénératives : associations, compostage, paillage etc. Nous ferons un rapide topo sur quelques légumes vivaces particulièrement utiles.

Jour 2 :

  • le jardin-forêt : conception, choix des végétaux, réalisation, entretien. Ce sera l'époque des multiplications diverses : greffe en écusson, boutures, marcottes, division des vivaces, etc.
  • Petit élevage : nous verrons la place fondamentale des animaux dans un système en permaculture : fertilisation du système, recyclage, fonctions spécifiques, produits divers.

Jour 3 :

  • Plantes sauvages comestibles : très nutritives, elles poussent toutes seules et sont un plus inconditionnel dans la voie vers l'autonomie. Nous ferons une cueillette, cuisinée ensuite par nos soins (comprend les champignons également).
  • cueillette, transformation : les légumes c'est bien, les manger toute l'année c'est mieux ! séchage solaire, électrique, stérilisation, lacto-fermentation. Nous reviendrons sur nos expériences et sur quelques outils intéressants : moulins à farine manuel, électrique, floconneuse.
  • "Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin", de l'importance vitale d’une autonomie individuelle mais surtout COLLECTIVE : créer un écosystème humain durable, gage de la résilience sur le long terme. Basé sur nos exemple

Prochaines formations

Le

Découvrez le temps d'un weekend l'art millénaire du greffage sauvage.

Je découvre

Greffage sauvage